Actualités

Comment calculer vos droits aux indemnités pole emploi ?

Le montant de vos allocations chômage dépend du ou des salaires que vous avez perçus au cours des 12 mois précédant la fin de votre contrat de travail.

 


Plus votre salaire était élevé, plus votre allocation sera élevée.

 

 

L’allocation est au minimum de 29,06 € par jour après un emploi à temps plein. Elle est au maximum de 248,19 € brut par jour.

 

 

Le montant de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est calculé à partir de votre salaire journalier de référence (SJR). Ce salaire de référence prend en compte tous vos salaires bruts perçus au cours des 12 derniers mois, primes comprises, mais hors indemnités liées à la rupture de votre contrat.

 

 

Le calcul de l’allocation chômage étape par étape, pour la perte d’un emploi à temps plein

 


1) Pôle emploi calcule l’allocation journalière : il utilise deux formules et retient comme montant, le résultat le plus élevé entre :

 

40,4% du salaire journalier de référence + 11,92€

OU

57% du salaire journalier de référence

 

2) Si le résultat est inférieur à 29,06 € (allocation minimale), Pôle emploi retient l’allocation minimale comme montant de l’allocation.

 

3) Dans tous les cas, l’allocation ne peut pas dépasser 75 % de votre salaire journalier de référence.

 

4) Des retenues peuvent être prélevées sur vos allocations :

 

Une participation pour financer vos points de retraite complémentaire si le montant de votre allocation est supérieur à 29,06€.
Des retenues au titre de la CSG et la CRDS sont effectuées lorsque le montant de l’allocation brute est supérieur ou égal à 50€, car l’allocation chômage entre dans le calcul de ces retenues sociales.

 

5) Pôle emploi vous verse l’allocation une fois par mois : il multiplie votre allocation journalière par le nombre de jours du mois. Le montant versé varie donc selon les mois de 30 ou 31 jours et de 28 ou 29 jours en février.

 

Le maintien des ARE en création d’entreprise.


Les entrepreneurs qui créent une entreprise maintiennent en partie le bénéfice de l’ARE à compter de l’immatriculation de leur entreprise, et ce pour les aider à tenir leur budget malgré un chiffre d’affaires incertain au lancement de leur activité.

 

L’entrepreneur peut choisir entre deux formules distinctes de versement de ses indemnités chômage :

 

Le maintien partiel de l’ARE
La capitalisation appelée aussi « ARCE pour Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise »
Le maintien partiel de l’ARE consiste à percevoir chaque mois (dans la limite des droits restants) son indemnité Pôle Emploi réévaluée à la baisse selon le montant des nouveaux revenus d’entrepreneur.

La capitalisation consiste à percevoir 45 % de ses droits restants en deux versements distincts : 22.5 % des ARE restants au moment de l’immatriculation de l’activité et 22.5 % six mois plus tard.
 

Calculez vos droits aux indemnités  pole emploi

ICI